Michel Bizet

Psychanalyste et Formateur

September 2020

Comment traiter les maladies psychosomatiques ?

Comme nous l'avons vu dans mon article précédent, les maladies psychosomatiques se caractérisent par des symptômes physiques qui affectent un organe ou même un système et dont les causes sont principalement émotionnelles. Une maladie psychosomatique résulte d'un état d'anxiété ou de détresse mentale. Il est clair qu'un choc psychologique, tel qu'un décès, un divorce, une séparation, un accident ou une perte d'emploi, est capable de "supprimer" nos défenses naturelles et de provoquer une maladie. Comme le disait Freud, « le monde psychique fait un bond dans le physique ».

Les maladies psychosomatiques reflètent, en d'autres termes, la relation entre le système nerveux et le système immunitaire. Lorsque notre psychisme est mis à rude épreuve, le corps ne tarde pas à montrer des signes d'inconfort. Les raisons sont maintenant connues et nous les avons déjà vues. Si la cause d'une maladie psychosomatique est de courte durée, le corps se rétablira suffisamment tôt. Si l'intensité de la cause est élevée, répétitive et à long terme, les défenses immunitaires sont en baisse constante et, par conséquent, la personne tombe malade au fil du temps. Mais il n’y a aucun doute que chaque personne réagira à sa manière, en fonction de sa capacité à gérer le stress et à faire face aux difficultés. Il est également certain que les maladies psychosomatiques affectent des organes qui ont une sensibilité ou qui souffrent déjà. Autrement dit, si l’on a un ulcère à l’estomac, il est aggravé par l’influence d’un trouble anxieux.

Selon les statistiques, les maladies psychosomatiques représentent plus de la moitié des cas confrontés par les médecins et les conseillers en santé mentale, et on estime que 90% des maladies sont aggravées par des troubles mentaux. Par exemple, les ulcères d'estomac ont été la première maladie d'origine psychosomatique. En général, les troubles gastro-intestinaux sont les troubles psychosomatiques les plus courants : le foie, les intestins et le gros intestin sont les principales cibles de la névrose. Il a également été découvert que les maladies de la peau, si elles n'étaient pas associées à une pathologie ou à un virus particulier, auraient une origine mentale. Le psoriasis, qui touche environ 5% de la population humaine, peut provoquer l’eczéma, les verrues, l’herpès, la transpiration excessive et l’acné, dans des situations de stress grave ou de troubles mentaux. La perte de
libido peut également être expliquée de la même manière. Dans certains cas extrêmes, le développement de certains cancers, selon certains scientifiques tels que Lawrence Shan, est dû à des troubles mentaux. Les émotions négatives peuvent également conduire à des troubles de l'alimentation. La boulimie et l'anorexie sont de bons exemples, de même que l'alcoolisme, l'obésité et les maladies cardiovasculaires associées à la surconsommation de certains aliments gras ou sucrés. L'hypertension et les migraines font également partie des symptômes qui se manifestent lors de troubles émotionnels. Je souligne que cette liste n'est pas exhaustive. Il peut y avoir d'autres symptômes, révélateurs de maladies psychosomatiques.

Bien qu'il soit clair que personne n'est formé à la gestion émotionnelle, il est nécessaire de savoir certaines choses pour faire face aux maladies psychosomatiques. Nous devons dire ce qui nous dérange quand cela nous dérange et pas quand il est trop tard. Nous devons savoir exactement ce qui nous dérange, car accumuler des émotions négatives pourrait être dangereux pour notre santé. Il est donc très important d'être honnête avec nous-mêmes et avec les autres concernant tout ce qui nous dérange. La sincérité émotionnelle, qui n'est pas égoïste, nous permettra de fixer des limites à ce que nous n'aimons pas, à ce qui nous nuit ou à quoi que ce soit qui modifie notre équilibre mental.

Passez une à deux heures par jour avec vous-même. Promenez-vous, pensez pour vous-même, méditez, profitez de votre temps libre et profitez généralement de cette solitude de l'ascète. Enfin, je souligne que si vous présentez divers symptômes, tels qu'une mauvaise digestion, une tachycardie ou des nausées, il est important de consulter un médecin et un conseiller en santé mentale (psychiatre, psychologue ou psychanalyste).


Alors il est temps d'agir ! Je vous attends du mardi au samedi de 11h à 19h pour vous donner les outils dont vous avez besoin vers le chemin du bonheur !
Vous pouvez dès à présent prendre un rendez-vous avec moi en cliquant ici ou ici.


© Michel Bizet, 2020

Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions.
Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit :
Politique relative aux cookies.